Théâtre : Le syndrome du banc de touche

Catégorie : Théâtre

Square Gabriel Bousquet

  • 02 févr. 20:30 à 20:00
« Perdre avec panache est parfois bien plus beau que la victoire. » Et si l’échec était vertueux ? L’idée n’est pas nouvelle, mais l’originalité de la pièce de Léa Girardet est d’établir un parallèle entre deux mondes souvent éloignés : le théâtre et le football. Dans ce seul-en-scène qu’elle a écrit et qu’elle interprète, elle compare son histoire personnelle et la trajectoire des footballeurs remplaçants pour explorer le thème de l’échec.

En effet, en 1998, Aimé Jacquet gagnait la coupe du monde et Léa rêvait de devenir comédienne. Aujourd’hui, Aimé Jacquet est entré dans l’histoire et Léa est restée sur le banc de touche, à l’image des footballeurs remplaçants. En proie à une crise de légitimité, la jeune femme décide de s’auto titulariser en suivant les pas de l’entraîneur de l’équipe de France.

Il s’agit ici de se demander quelle peut-être la beauté de l’échec dans une société où la performance, la concurrence et la réussite nous sont données comme les seules lignes de conduite valables mais aussi de s’interroger sur la légitimité d’une footballeuse ou d’une comédienne dans un univers majoritairement masculin.

Et si, finalement, l’Histoire se racontait du côté des perdants, des deuxièmes et des remplaçants ? Car il y a fort à parier que le succès se rencontre aussi en faisant l’expérience de l’échec.

« Dirigée avec précision par Julie Bertin, Léa Girardet saute, plonge, s’échauffe et danse sur I Will Survive. D’une blessure d’ego à l’amour du sport, elle signe un spectacle qui frappe par sa simplicité et sa franchise. » Le Figaro

mardi 2 février 2021, 20h30, 7€ / 10€
salle Pierre Bérégovoy

réservation :
Scène nationale d’Albi 05 63 38 55 56 / sn-albi.fr
Office d’animation de Carmaux 05 63 52 27 74
Office de tourisme Ségala Tarnais 05 63 76 76 67
par la commission culture et la Scène nationale d’Albi.
port du masque indispensable.

Mardi 2 février 2021 de 20h30 à 20h.

7€ / 10€.